ATTENTION - CLIQUEZ ICI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
ATTENTION - CLIQUEZ ICI


 
AccueilAccueil  WELCOME!WELCOME!  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Sélection de Blu-Ray 4K à 10€
Voir le deal
10 €

 

 (v) Karly McGregor

Aller en bas 
AuteurMessage
Karly McGregor

Karly McGregor

Points de Maison : : 15/100
Messages : 37

(v) Karly McGregor Empty
MessageSujet: (v) Karly McGregor   (v) Karly McGregor Icon_minitimeLun 27 Juil - 22:26



    (v) Karly McGregor 1352dca38397ca50a7c30cb6516d720b20090630112646
    Never say never
    Personne ne sait pourquoi il vient au monde. Personne ne demande à y venir. La seule chose dont on peut être certain, c’est qu’aujourd’hui, on en fait parti… au gré de notre volonté. Le combat débute au premier jour de la vie. Certains combats peuvent être mortels. D’autres sont déroutants au point de vous rendre fou. Fou d’ivresse. Fou d’amour. Fou de tristesse. Fou de colère. Fou d’hilarité. Fou de tout. Fou de vous. Fou de nous. La vie est une folie, alors rejoins-moi au cœur de ses ténèbres pour le grand plongeon.


OO1. Si quelqu’un sait ton nom, il a une arme contre toi.


    (v) Karly McGregor 357rsc2
    NOM : McGregor
    McGregor, McGregor, ce nom ne vous est pas inconnu, n'est-ce pas ?
    PRENOM(S) : Karly, Bella, Grace
    AGE : (les élèves ont tous seize ans) Bah... Seize ans.
    ORIGINE(S) : Ecossaise de pure souche, si bien qu'il devient très rare de trouver des familles de sang pur écossaises non liées à la branche principale des McGregor. Une tradition qui risque, au grand dam des aînés, de devoir changer...
    PROFESSION : Étudiante à Poudlard dans la maison de ##.
    ETAT CIVIL : Célibataire mais, fiancée depuis la naissance à un pur inconnu. Les traditions familiales qu'ils disent...

[/justify]


Dernière édition par Karly McGregor le Mer 14 Oct - 13:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karly McGregor

Karly McGregor

Points de Maison : : 15/100
Messages : 37

(v) Karly McGregor Empty
MessageSujet: Re: (v) Karly McGregor   (v) Karly McGregor Icon_minitimeLun 27 Juil - 23:11

OO3. Nous avons les moyens de vous faire parler.


    # Quelle forme prend votre Epouvantard ? L'épouvantard de la jeune écossaise est un étrange mélange qui lui laisse pas mal de sueur froide. L'être en question n'a jamais existé. Mi-homme, mi-plante, mi-êtres de l'eau. Des jambes humaines avec un visage tout déformé et entravé de lianes. Des lianes vénéneuses à la place des bras et un corps complet fait d'eau, pouvant ainsi vous noyez seulement en vous faisant basculer. Car, une fois que vous entrez à l'intèrieur, vous n'en ressortez pas. Un étrange monstre mêlant à la fois les plantes, l'eau et la mort, sous forme humaine. Car, Karly le sait : celle-ci viendra sous forme humaine.
    # Que verriez-vous dans le Miroir du Risèd ? Bonne question. Karly n'en a aucune idée et ne cherche pas trop à savoir. Cela à déboussoler tellement de personnes, déjà. L'une de ses grandes-tantes est devenue folle car, chaque soir, elle allait se poster devant le miroir (dans un magasin) et était heureuse de voir son mari. Le problème, c'est qu'il ne parlait pas alors, elle s'énervait. Au point de caser plusieurs mobiliers et articles magiques de valeur dans le magasin. Ca en fait froid dans le dos '-' Cependant, pour la jeune fille, on pourrait croire que Karly s'imaginerait surement avec sa mère à ses côtés, fière d'elle. La coupe de Quidditchdans les mains, et le choix de mener sa vie comme elle l'entend, ceci étant représenté par l'absence de présence des aïnés McGregor derrières elles.
    # Où transplaneriez-vous si vous en aviez la possibilité ? Karly aime par-dessus tout son Ecosse natale. Etant capable de n'importe quelle fantaisie pour pouvoir y mettre les pieds, la jeune McGregor transplanerait sur les bords de plage, près des rochers des Îles Lewis où l'écho de la mer est à la fois grondante et sourde, créant avec le vent, une musique qui calme n'importe quelle personne aux nerfs tendus.
    # Quelle forme prend votre Patronus ? La forme d'un écureuil roux. Oui, oui, on voit votre sourire moqueur mais, savez vous à quel point cela peut être hargneux un écureuil roux ? Ne lui volez pas sa noissette sinon vous avez Strash Féminin de l'Age de Glace 3 face à vous =o
    # Quel est votre sortilège favori ? Hum, après multes et moultes réflexions, nous pouvons affirmer que le sortilège favori de la jeune fille serait le Silencio. A vous les joies du silence. Il ne vous reste qu'à s'éloigner la personne qui vous nuit comme si elle n'avait aucune importance pour vous.
    # Quel est celui qui vous terrifie le plus ? Le sortilège d'Impérium terrifie complétement la jeune fille qui aime par-dessus tout le peu d'indépendance qu'elle a réussi à gagner, tout comme le fait d'avoir une complète emprise sur elle-même. Enfin complète, tout est relatif.
    # Qu’avez-vous ressenti en entrant à Poudlard ? La première chose que ressenti la jeune Karly, âgée de onze ans, lorsqu'elle aperçut ce grand château fut une excitation et une admiration sans borne pour le constructeur. C'était si grand et si beau... que Poudlard surpassait le domaine des McGregor. Nullement jalouse, Karly était fatiguée par le voyage en train mais heureuse de ce flot de liberté qui s'offrait à elle. Adieu les règles de bonne conduite et de bonnes manières. Adieu l'autorité parentale excessive... Enfin, c'était ce qu'elle croyait sur l'instant.
    # Quelle forme de magie vous attire le plus ? La vieille magie attire particulièrement la jeune fille qui, pourtant, n'est pas une lectrice assidue.
    # Appréciez-vous la discipline ? Un Non retentissant et clair franchit les lèvres délicates et charnues de la jeune Ecossaise. Devant subir celle de sa famille en bronchant le moins possible, Katheryne entend ne pas trop tenir compte de celle de l'établissement de Poudlard, temps que rien ne parvienne aux oreilles des directeurs et de sa famille. Cependant, on ne peut pas considérer Karly comme le meilleur exemple de débauche. Une adolescente comme les autres...
    # Quelle est la pureté de votre sang ? Pur sur plusieurs générations


Dernière édition par Karly McGregor le Mar 3 Nov - 12:11, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karly McGregor

Karly McGregor

Points de Maison : : 15/100
Messages : 37

(v) Karly McGregor Empty
MessageSujet: Re: (v) Karly McGregor   (v) Karly McGregor Icon_minitimeSam 1 Aoû - 18:15

OO2. L'histoire nous façonne, les souvenirs nous construisent.



    (v) Karly McGregor Claire1fm9 Prologue ~ Une enfance ; une famille et une vie...



Située à l’extrémité du monde, sur une minuscule parcelle de terre, les îles Lewis sont souvent méconnues des anglais, qui lui préfèrent Londres et ses hautes tours de gratte-ciel. Cette péninsule quasiment désertée par l’espèce humaine a reprit un sursaut de vie en 1453, lors de l’arrivée des premiers McGregor. Les premiers occupants des terrifiantes îles Lewis. Connues par des légendes maritimes, notamment de naufrage, elles n’aspirent guère confiance car entourée par d’énormes blocs de pierres qui n’aspirent qu’à percer la coque des navires. Vêtu seulement de son feileahd mhor, Colin McGregor arborait le tartan d’un bleu sombre parsemé de trois étoiles établis en triangle, celui de ses ancêtres. Orphelin de guerre, il avait aperçu les îles Lewis d’un massif des terres de Grande-Bretagne, à la suite de son dernier combat contre un saxon. Tombant amoureux de l’harmonie des lumières du soleil couchant contre sa forteresse de rochers, aux vagues scintillantes, il n’avait pas hésité un seul instant pour établir son propre clan : se sera sur les îles Lewis. C'est ainsi, qu'aujourd'hui encore, les McGregor se retrouvent les maîtres des lieux... au titre de propriétaires terriens. Désormais, ils ont fait fortune dans le commerce du whisky et possède la plus grande distillerie d'Europe, bien que le nom de quelques concurrents se présentent parfois au détour d'une réunion.

C'est au cœur de ses landes verte émeraudes, de ses rochers imperturbables et de ses cours d'eau glacials que la petite Karly fit le jour. Chez les McGregor, hors de question de naitre ailleurs que dans la demeure familiale. Bénie par les anciens de la famille, deux jours de festivités s'en suivent afin de proclamer la venue d'un enfant tout comme la tradition préconise d'enterrer une bouteille de whisky traitée le jour-même et de ne la ressortir que bien plus tard, lorsque la jeune demoiselle passera de la tutelle de son père à celle de son mari.


A' Chananaich Deich. Demeure des McGregor

    « Karly ?! »
    Surprise, la petite, pas plus âgée de huit ans, releva la tête tout en cachant derrière son dos sa trouvaille. Pivotant sur elle-même, elle fit voleter son volant et y cacha sa trouvaille parmi eux.. « Grand Papy ! » Soupirant de soulagement, les épaules de la petite s’affaissèrent ce qui décontracta la demoiselle.
    « Dites-moi, jeune demoiselle, que cachez-vous derrière des joues si rouges qu’elles crient à la cachotterie ? » demanda le vieil homme, un sourire demi-lune cachait entre ses dents, tout en s’aidant de sa canne afin de s’asseoir dans l’un des vieux fauteuils. Ce dernier n’eut pas le temps d’y câler son dos que la petite s’était rapprochée de lui, attendant contre un accoudoir qu’on ne lui donne la permission tant attendue, qui ne tarda pas. Grimpant délicatement sur les genoux de son grand-père, Karly aima tout de suite cette sensation de hauteur. « Alors, qu’as-tu découvert ? »
    En grande exploratrice de son âge, la petite aimait fouiner dans la grande demeure familiale qui regorgeait toujours de trésors. Aujourd’hui, elle avait décoté un petit calepin où un croquis des plus surprenants était dessiné. « Sainte Morgana, mais où as-tu déniché ceci ? »
    « Dans un vieux coffre tout rouillé. Il se trouvait dans l’antichambre des invités de Papa. » Après quelques minutes de silence, la petite ouvrit le calepin pour montrer sa découverte à son grand-père. « Tu as vu : on dirait Papa et Maman. Et là, c’est Vaan qui se fait chiper son chapeau par une mouette. Grand Papy, c’est toi ? » Sur le croquis, on pouvait en effet voir un couple – dont la femme était enceinte - souriant face au peintre ainsi qu’à leurs côtés un petit garçon qui retenait son chapeau qui ne tarderait pas à craquer à cause de la témérité des deux parties. Au fond, près de la rambarde, se trouvait un homme assez âgé et l’air aigris. Il fixait les vagues avec une lueur d’inquiétude dans le regard. Perché au-dessus de la rambarde, les vagues semblaient l’intriguer mais, il ne bougeait pas, sa pipe bien enfoncé dans le bec. La même pipe que le Grand Papy de Karly était en train de rembourrer de tabac afin de la porter à ses lèvres. De sa baguette, il provoqua une légère étincelle qui enflamma les herbes et humeta l’odeur afin d’en prendre quelques bouffées. Sur ses genoux, la petite se renfrognait. « Grand Papy, cette cochonnerie va te tuer. »
    « Je parie que c’est ta mère qui t’as appris de tels mots. prononça le vieil homme, le sourire dissimulé sous sa barbe.
    « Oui. Elle m’a dit aussi que tu faisais çà parce que tu étais triste… Grand Mathair te manque ? A moi, elle me manque. J’aurai aimé la connaitre. » La mine tristounette, la petite fixa son grand-père en quête de réponse. Caithlin McGregor s’était éteinte un Jeudi 05 Décembre, au beau milieu de l’hiver. Elle fut retrouvée sur les côtes écossaises, un peu plus au nord de la demeure McGregor. L’autopsie magique n’avait donné aucune réponse possible à cette mort. On en a alors déduit qu’il s’agissait d’une mort naturelle. Caithlin McGregor était sortie ramasser des fleurs de chardons – chose très rare mais surtout très spirituel – et avait été prise dans une tempête de neige. S’étant réfugiée dans une grotte pour se protéger du vent, il semblerait qu’elle n’ait oublié la marée qui montait, la faisant prisonnière à jamais des ténèbres. Or, tous ceux qui connaissaient Caithlin, savaient que cette histoire était invraisemblable mais, jusqu’à tant qu’on ne découvre le contraire, c’est la seule piste qui a été retenu. Caithlin avait la main si verte que, ce fut grâce à elle que son fils, Liam, rencontrât la botaniste Anna McLown qui deviendra quelques années plus tard sa femme. Comment une telle connaissance en matière de botanique pouvait-elle oublier une chose si simple que les marées ? Surtout lorsqu’on vit sur les bords des côtes. Pour la famille McGregor, ce n’était tout bonnement pas possible. Mais, il avait fallu faire face à la terrible vérité que Caithlin ne reviendrait pas. Depuis, Alastair McGregor fixait l’étendue de la mer afin d’y entrevoir une trace de vérité… ou alors spectrale.
    « Elle t’aurait aimé de tout son cœur, comme chacun de ses petits-enfants. Mais, je pense qu’elle aurait eu une petite préférence pour toi. Ma petite délinquant. »
    « Je ne suis pas une délinquante, Grand Athair ! »
    « Vraiment ? Pourquoi tes joues se teintes-t-elles si souvent de rouge ? »
    « » Réfléchissant rapidement, la petite McGregor finit par relever le nez d’un air fier tout en répondant avec le sourire « Je suis juste curieuse. »
    « Hahaha, et quelle curieuse ! »


Une fois la petite Karly partit, Alastair McGregor se releva difficilement afin de s'approcher de la grande baie vitrée qui donnait, justement, sur la mer enragée.
" Le seul problème... C'est que vous n'êtes plus que trois, désormais... Humph, que Merlin veille sur elles."



    (v) Karly McGregor 090729061449416387 ... où nous ne sommes pas fait pour nous entendre !


Dernière édition par Karly McGregor le Mar 3 Nov - 12:33, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karly McGregor

Karly McGregor

Points de Maison : : 15/100
Messages : 37

(v) Karly McGregor Empty
MessageSujet: Re: (v) Karly McGregor   (v) Karly McGregor Icon_minitimeDim 9 Aoû - 19:57

    (v) Karly McGregor 441468eab90a1af75ff756051ba9557d20090805180948
    Chapitre 02 ~ « C’est un meneur qu’ils veulent. Une poigne. A toi de puiser çà dans ton ventre pour qu’ils te donnent le respect. »





Le vent n’en faisait qu’à sa tête dernièrement. La tempête des giroflées s’était terminée sur de lourdes pluies si plaisantes en Ecosse et pourtant si terrifiantes à dix pieds au-dessus terre, qu’elles empêchaient quiconque de sortir. Depuis quelques jours, la pluie s’était tue mais, Sir Vent continuait à tourbillonner dans les airs, empêchant les balais de s’envoler. Assise dans les hautes tribunes de Gryffondor, la jeune McGregor observait les cieux, étudiant chaque recoin et alternations produites par les intempéries en cours. Tout pouvait servir. Cette année, elle était capitaine. Elle en avait tant rêvé que cela semblait illusoire et irréel. Pourquoi elle et non quelqu’un d’autre ? La question ne trouvait pas de réponse. Mais, malgré tout, elle entreprit de mettre un point d’honneur à ne pas faillir à sa mission : la coupe de Quidditch sera pour Gryffondor. Pour cela, il fallait innover. Il fallait tenter ce que personne n’avait encore tenté. Surprendre. Là où personne ne semble vous y attendre : c’était la meilleure solution pour déstabiliser leurs adversaires. Faire ses preuves. Sa chance s’était présentée. Si elle réussissait, jamais plus il ne se mettrait en travers de sa route. Elle le savait. Elle gagnait cette année, elle remportait la partie sur lui. Gagner sa liberté au prix de sacrifier un rêve. Tout miser sur la foi seulement. … Matthew la trouverait surement folle, si seulement il avait eu vent de cette entrevue. Sombrant une fois de plus dans ses noires pensées familiales, Karly n’entendit pas des pas s’approchaient mais, elle sentit bien cette présence à ses côtés qui s’asseyait sur le bois tendre du banc, tout en grelottant.
    - « En toute logique, l’être humain se protége des tempêtes en s’abritant à intérieur des murs, auprès d’un bon feu de cheminée chatoyant. Ça ne t’allèche pas un peu de chaleur ? »
    Elyssa était complètement gelée. Marchant depuis quinze bonnes minutes dans le froid et la torpeur de cette semi-tempête qui n’avait pas lieu d’être à cette époque de l’année, la jeune Gryffondor avait son bout de nez complètement gelé, tout çà pour pouvoir retrouver sa meilleure amie qui avait prit idée de méditer dans le lieu le plus exposé au froid de Poudlard.
    - « J’aime cet endroit. » lui répondit-elle calmement, le regard pétillant fixant un point inconnu sur la tribune d’en face.
    - « Y’parait. Je ne vois vraiment pas ce que tu peux lui trouver. » Enlaçant ses bras à cause de la froideur du vent qui s’infiltrait dans ses vêtements, Elyssa tourna la tête vers son amie avant que toutes deux ne se mettent à rire doucement. Elyssa n’aimait pas tout ce qui se rapportait au grand air, au contraire de son amie, qui mettait les pieds dans la bibliothèque seulement pour aller la trainer en-dehors. « Le Quidditch devrait être interdit. Non mais franchement, Peers a finit trois semaines à l’infirmerie au dernier match et encore, il a eu de la chance de ne pas avoir été amené à Sainte Mangouste. » Tout en haussant les épaules, Elyssa exprima son léger dégout pour ce sport magique qui avait empli le cœur de sa meilleure amie au point de lui retirer toute logique et bon sens. Pour elle, un balai ne devait pas monter si haut et si rapidement pour des élèves. Les adultes étaient mâtures. Les élèves ne possédaient pas toutes les capacités de raisonnement et physiques pour être aptes à se sortir indemne de ce sport mais… Elle savait aussi que quoiqu’elle dise, Karly n’écouterait pas. Karly n’écoutait personne, sauf ce que lui dictait son cœur. C’est ce qu’on appelle une personne imprévisible et têtue comme la pierre de jais. « Et, je n’imagine même pas combien d’entre vous aurait déjà rejoint les lits de l’infirmerie si Bar-Lev ne t’avait pas empêché de continuer les entrainements. »

Elyssa avait raison : le temps ne se prêtait pas à la prudence. Les éclairs n’étaient pas loin, bien que la pluie ne semblait pas vouloir tomber. Le vent était des plus violents, si bien qu’il était impossible de sortir sans une bonne laine sur les épaules. Cependant… tout ceci ne freinait pas la jeune fille. Bien entendu, les intempéries pouvaient être dangereuses pour les élèves mais, le Quidditch n’allait pas être interrompu si elles apparaissaient au beau milieu d’un match. Bien au contraire : les plus résistants survivaient. Les autres faiblissaient et abandonnaient. Karly n’abandonnait jamais. Ce mot était exclu de son vocabulaire. Quiconque abandonnait était exclu de son équipe. Les candidats étaient prévenus, tous s’y étaient pliés. Finalement, les deux jeunes filles prirent le chemin du retour sous les légers éternuements d’Elyssa qui se vit offrir une nouvelle écharpe et un sourire réconfortant. Karly & Elyssa étaient le jour et la nuit et pourtant, cela ne semblait pas les séparer.

Une semaine plus tard, le match tant attendu de Gryffondor versus Serdaigle avait lieu. Le dernier de la saison. La tension était à son comble, tout comme les enjeux. Assise sur son lit à balustrade, Karly enfilait sa tenue lentement. Si lentement qu’on aurait pu penser que le temps tournait au ralenti. Son esprit était ailleurs. Ne pas penser lui permettait de ne pas faiblir face à la peur. Elle avait repris le poste de capitaine au beau milieu de sa cinquième année, lorsque Peers ne pouvait plus assurer sa fonction, à cause de ses blessures. Il pouvait assister à ses derniers cours, ce que beaucoup avaient estimé chanceux. Cependant, Karly ne se sentait pas prête. Elle ne se sentait pas prête à affronter tout ceci. Son premier match défila dans sa tête. La huée des spectateurs. La haine de l’équipe adverse. Tous les joueurs se tournent alors en direction de leur capitaine afin d’y trouver courage et volonté. Aujourd’hui, elle endossait ce rôle de pilier. Aujourd’hui, sa vie basculait.
Et pour basculer, on peut dire que ce jour, Karly bascula. En voulant toujours aller plus loin, cette tête brûlée a fini par se prendre un violent cognard qui brisa son balai en plein vol. Dans sa chute, la jeune fille se prit un débris de bois dans le bras et finit par retomber au sol, tombant inconsciente sur la terre ferme. Son réveil, elle le passa à l’infirmerie. Son état ? Elle l’ignorait. Autour d’elle, elle put apercevoir une violente lumière, le temps que ses yeux ne s’habituent au jour. Les ténèbres l’avaient quitté cette fois-ci encore. La gorge sèche, elle n’arrivait pas à appeler cette personne qui se tenait à côté de son lit. Ce dernier semblait pris dans sa discussion, au point de ne pas s’être rendu compte de son réveil. Matthew finit par se retourner après qu’Elyssa ne se soit écrié en la voyant éveillée. Maintenant, c’était certain : Karly préférait retourner dans les ténèbres plutôt que d’avoir à affronter de suite son frère et sa meilleure amie. Les deux pouvaient être terrifiants quand ils le souhaitaient. Heureusement, les autres membres de l’équipe étaient présents également.
    - « Karly ! Tu es réveillée. Ca va ? »
    - « Ca se voit qu’elle est réveillée. » répondit Matthew en soupirant. Se tournant vers sa sœur, il la fusilla du regard. « Mais qu’est-ce qui t’as pris, hein ? Tu fonces même si un cognard traverse ta route, toi ? Non mais franchement. Je te préviens que c’est la dernière fois que… »
    - « C’est pas croyable. Elle vient tout juste de sortir d’un léger coma et tu ne penses qu’à lui hurler dessus. Mais, c’est quoi votre problème à vous les McGregor ? » Reprenant son sang froid, Elyssa en était pas moins énervée contre sa meilleure amie qu’elle avait mise en garde une semaine plus tôt mais qui, comme à son habitude, n’avait rien entendu. « Comment te sens-tu ? Tu as mal quelque part ? » reprit-elle avec un ton un peu plus doux, le plus doux qu’elle puisse avoir en cette période.
    - « … Le score ? … »
    - « Le score ? Tu te fous de moi, Karly Bella Grace. T’es passée à cinq doigts d’y rester si on n’était pas dans une école magique et tu penses à ton fichu score. »
    - « … 230/190 pour Gryffondor » répondit la voix sereine de Roman derrière les consternations de Matthew et Elyssa qui se chamaillaient plus entre eux qu’autre chose pour savoir qui des deux pourra le plus crier son mécontentement à la figure de l’estropiée. A l’entente du score, un léger sourire naquit sur les lèvres de la jeune fille malgré la douleur qui la lançait.
    - « Alors, je crois que j’ai sommeil… »
A peine ses quelques mots prononcés, Karly finit par s’endormir pour sombrer non plus dans les ténèbres mais dans un doux rêve réparateur. Elle avait réussi. Elle avait remporté son pari. Elle pourrait désormais faire du Quidditch sans que sa famille ne s’y oppose. Elle pourrait être capitaine le temps de Poudlard. Pour la suite, elle verrait en temps et en heure… le temps de devenir adulte aux yeux de la loi.


Dernière édition par Karly McGregor le Mar 3 Nov - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karly McGregor

Karly McGregor

Points de Maison : : 15/100
Messages : 37

(v) Karly McGregor Empty
MessageSujet: Re: (v) Karly McGregor   (v) Karly McGregor Icon_minitimeJeu 13 Aoû - 15:41

    Chapitre 03 ~ « And the angels came down on Earth to counter the terrors of the universe. »

    (v) Karly McGregor 2qcmjr5






Allongée sur son lit, Karly attendait que les minutes ne passent. Celles-ci étaient devenues particulièrement longues depuis cet été. Funeste été. Sombre chaleur. Déplaisante sécheresse. Les draps à peine défaits, elle n’avait pas pris la peine de se glisser à l’intérieur, étant rentrée aux aurores. Bien entendu, elle n’avait pas le droit mais, qu’importe. Tout n’avait plus vraiment d’importance. Tout prenait moins d’importance. Le teint défraichi, il lui avait fallu un gros effort afin d’enlever ses vêtements avant de se glisser sous le jet de douche. L’eau avait coulé le long de ses muscles endoloris par son retour à pieds de la ville la plus proche, enlevant certaines courbatures et saletés mais hélas, cela n’avait pas pu couler sur son esprit, ni enlever les saletés qui s’y accrochaient désespérément. La cloche finit par retentir. Brute et amère, comme l’était devenu sa vie. Fermant les yeux, Karly attendit patiemment tout en découlant les secondes dans sa tête, comme un compte à rebours. 10. 9. 8. 7. 6. 5. Des pas au loin se firent entendre. 4. 3. De plus en plus présents. 2. 1… « Karlyyyyyyyyy » 0. Elle n’eut pas besoin d’ouvrir les yeux pour savoir ce qui se passait : Esther était tout simplement entrée dans sa chambre. De deux ans plus jeunes qu’elle, Esther était la petite dernière de la famille McGregor. Un exemple de vertu et de bonne condition aux dires de leurs aînés. Agée de quatorze ans, la fillette n’avait pas eu le choix que de dire « amen » à tout ce qu’on lui disait de faire. Elle était la petite dernière, la plus choyée. Cependant, elle semblait prendre un malin plaisir à rappeler à son aînée ses imperfections… et pourtant, toutes deux savaient qu’il ne s’agissait pas de cela. Elles voulaient prendre soin l’une de l’autre mais, Karly acceptait assez mal de recevoir des « conseils », plus semblables à des ordres, provenant de sa cadette. Un mois plus tôt, la famille McGregor se retrouvait au grand complet au cimetière, afin d’y enterrer Anna McGregor, leur défunte mère. Comment était-elle morte ? Expérience de botanisme qui tourne mal. Enfin, d’après les légistes. Ce fut Karly qui la découvrit, les lianes de sa dernière transformation botanique enserrée autour de ses poignets et de son cou. Mort par strangulation. Apparemment, Anna McGregor avait eu le temps de voir toute sa vie défiler sous ses yeux, en plus de pouvoir compter ses dernières secondes sur terre. A quoi avait-elle pensé ? Qu’auraient été ses derniers mots ? Par deux fois, la botanique lui avait enlevé des êtres chers et pourtant… les McGregor se faisaient connaitre depuis de longues générations dans la distillerie par les hommes et la botanique par les femmes. Etait-ce leur punition pour avoir autorisé aux femmes d’améliorer un peu leurs conditions en acceptant qu’elles puissent travailler, mais à domicile ? Beaucoup commencèrent à le croire. Beaucoup en étaient persuadés aujourd’hui. L’éducation commença à se resserrer. Cela paraissait normal vu que les deux dernières femmes du clan étaient âgés de seize et quatorze ans. Ce n’était pas encore des femmes, juste des enfants mais… le risque était trop grand. Elles seules allaient pouvoir donner le futur, c’est pourquoi leur avenir était tracé d’avance. Tout devait être contrôlé… ce qui n’était pas au goût de la cadette.
    - " Karly, t'es morte ?"
    Regard noir et courroucé de la cadette pour la benjamine. La blague n'avait pas été bien prise. Pas en cette période. Plus en cette heure. " Dégage de là, Esther. Tu vois bien que je suis éveillée ; va réveillée Matthew."
    " Il est pas dans sa chambre... J'ai regardé. Vite, vite, il faut être à Londres avant dix heures."

"Le train n'est qu'à onze heures..." mais, les dernières paroles de la jeune fille furent noyés par le silence, Esther étant déjà partie chercher leur aîné. Karly soupira. C'était à elle désormais de prendre soin d'elle, pas le contraire. Finalement, la jeune fille se leva tant bien que mal. La fatigue prenait peu à peu le dessus depuis qu'elle refusait de se laisser submerger par le sommeil. Trop malsain.
Indiquant à l'elfe de maison, Tobias, les affaires qu'elle emmenait avec elle à Poudlard, son regard s'attarda sur son balai. Une promesse était une promesse, bien que Liam McGregor ne semblait pas vouloir honorer la sienne. Cependant, elle avait tenu bon et on lui avait cédé son droit : elle pourrait être capitaine de Quidditch, cette année. C'était sa seule liberté. Une faible compensation face à la nouvelle de l'été : en plus de la mort de sa mère, Karly surprit une conversation entre les aînés McGregor concernant la nomination d'un fiancé... Les rouages du passé étaient de nouveau activés et la jeune fille frémissait par avance des catastrophes à venir. Elle ne voulait pas d'un destin identique à celui de ses aïeux. Merlin l'avait fabriqué à son image en lui procurant une capacité de raisonner, de se mouvoir et de procréer. Pourquoi aurait-elle donc besoin qu'on gère sa vie à sa place ? Elle n'en avait pas besoin. Elle n'en avait jamais eu besoin. Elle ne voulait pas finir comme Elles, bien que cela ne se montrait pas vraiment ses derniers temps. Mais, à Poudlard... Oui, à Poudlard, peut-être que personne ne savait. Tant qu'elle n'a pas dix-sept ans, Karly ne peut rien tenter... Plus qu'une année à tenir. Douze mois. Si long.
Descendant les escaliers afin de se rendre chez le gardien de la demeure McGregor qui était le seul à avoir un accès de cheminette, Karly passa devant le boudoir de sa tendre mère. Ou plutôt, l'ancien boudoir de sa défunte mère. Tandis que l'émotion la submerga, sa visage se referma et la tristesse s'y peignit. Une fois de plus. Esther et elle étaient les dernières. Pourquoi ? Pourquoi toutes les femmes McGregor semblaient-elles être attirées par la botanique ? Et surtout... pourquoi mourraient-elles toutes de façon plus ou moins suspectes ?

Qui pouvait bien être derrière tout ceci ? Mauvais esprit, démon, conspirateur... hasard ? Tant de choses pouvaient être possibles. Les grandes familles s'attirent toujours de grands ennemis...



Dernière édition par Karly McGregor le Mar 3 Nov - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karly McGregor

Karly McGregor

Points de Maison : : 15/100
Messages : 37

(v) Karly McGregor Empty
MessageSujet: Re: (v) Karly McGregor   (v) Karly McGregor Icon_minitimeJeu 13 Aoû - 16:37

    ... Fiche terminée ; Bonne Lecture (v) Karly McGregor 264377

    ...oui, oui, enfin terminée, ca se voit sur la fin x)
Revenir en haut Aller en bas
Phyllis O'Maclagen

Phyllis O'Maclagen

Points de Maison : : N/A
Messages : 209
Profession/Maison : 32
Patronus : un grand corbeau.

(v) Karly McGregor Empty
MessageSujet: Re: (v) Karly McGregor   (v) Karly McGregor Icon_minitimeVen 14 Aoû - 11:13

Validée Miss McGregor, sans soucis à GRYFFONDOR

GRYFFINDOR
{ wear }


Bienvenue également à la capitaine de l'équipe de Quidditch, pense à aller voir ici, la chambre où tu as été répartie et à te présenter .
Bon Jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




(v) Karly McGregor Empty
MessageSujet: Re: (v) Karly McGregor   (v) Karly McGregor Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
(v) Karly McGregor
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATTENTION - CLIQUEZ ICI :: introduis-toi dans ce monde. :: présente ton personnage. :: bienvenue parmi nous.-
Sauter vers: