ATTENTION - CLIQUEZ ICI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
ATTENTION - CLIQUEZ ICI


 
AccueilAccueil  WELCOME!WELCOME!  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-33%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 1000 € sur le réfrigérateur américain LG GSX960MCAZ
1999 € 2999 €
Voir le deal

 

 (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort.

Aller en bas 
AuteurMessage
Ebony C. Deepgrave


    TWIST AND SHOUT! like a beatles, come with me! common, common now, babe!

TWIST AND SHOUT! like a beatles, come with me! common, common now, babe!
Ebony C. Deepgrave

Points de Maison : : 0/100
Messages : 4

(v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. Empty
MessageSujet: (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort.   (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. Icon_minitimeSam 29 Aoû - 22:25



TWIST AND SHOUT!


OO1. Si quelqu’un sait ton nom, il a une arme contre toi.


    (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. 2957in5
    NOM : Deepgrave, nom très connu en Amérique et en Europe. On l'associe très facilement à Hickok Deepgrave, le "chevaucheur de dragon".
    PRENOMS : Ebony Calamity. Ebony comme "Bonnie" de Bonnie&Clyde et Calamity comme Calamity Jane. Croyez moi, ce n'est pas la pire du trio Deepgrave.
    AGE : Seize ans.
    ORIGINES : Son père est texan, né à Dallas, sa mère l'est aussi et est née à Telico, ville natale du célèbre Clyde. Quant à elle, elle est née dans l'Arkansas, à Gravepine.
    PROFESSION : Étudiant.
    ETAT CIVIL : Célibataire endurcie. Mademoiselle se sent capable d'abstraction sur ce qu'est le sentiment d'amour... pauvre d'elle, quand elle voit son beau Clyde Despair.



OO2. L'histoire nous façonne, les souvenirs nous construisent.


    hey, baby, look away!


OO3. Nous avons les moyens de vous faire parler.


    Quelle forme prend votre Epouvantard ? Un dragon... ne prenez pas ça à la légère, ce n'est pas que la jeune Deepgrave n'aime pas les amis reptiles de son père, mais plutôt que le dragon représente aussi la mort tragique de son père, ainsi que son père en général.
    Que verriez-vous dans le Miroir du Risèd ? Elle, montant sur un dragon. Son grand but dans la vie... et parfois il y a Clyde, mais ça, il ne faut pas le dire.
    Où transplaneriez-vous si vous en aviez la possibilité ? En Louisiane! Pourquoi? Bonne question...
    Quelle forme prend votre Patronus ? Un dragon, et plus précisément un Langue Fourchu à Crête Rouge. Un dragon typique d'Arkansas.
    Quel est votre sortilège favori ? Dragonis!
    Quel est celui qui vous terrifie le plus ? Videntraille... c'est vraiment horrible...
    Qu’avez-vous ressenti en entrant à Poudlard ? La main d'Eurydice dans son dos qui la poussait pour voir elle aussi ce qu'il se passait - c'est à dire Aaron mettant une droite à Clyde.
    Quelle forme de magie vous attire le plus ? La magie druidique, mais sscht, il ne faut rien dire.
    Appréciez-vous la discipline ? Autant que Roman aime Aaron, ahah.
    Quelle est la pureté de votre sang ? Sang-mêlé. Si ses deux parents sont sorciers, son arrière grand père maternel est un moldu, et personne n'y fait attention. De même, son oncle maternel est cracmol. Quelle honte? Certainement pas! Il a des dizaines de fléreur!


OO4. Vous ! Oui, vous !


    PSEUDONYME, PRENOM : Sha.
    AGE : 17 ans.
    COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? QU’EN PENSEZ-VOUS ? C'est très personnel, comme question...
    LE MOT DE LA FIN ? (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. 337244

Revenir en haut Aller en bas
Ebony C. Deepgrave


    TWIST AND SHOUT! like a beatles, come with me! common, common now, babe!

TWIST AND SHOUT! like a beatles, come with me! common, common now, babe!
Ebony C. Deepgrave

Points de Maison : : 0/100
Messages : 4

(v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. Empty
MessageSujet: Re: (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort.   (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. Icon_minitimeDim 30 Aoû - 0:37



(v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. Bony


SALINGER DEEPGRAVE - Ebony est une rêveuse, vous savez. Elle a toujours cru aux histoires que lui raconter Hickok, et elle a commencé toute petite à vouloir devenir comme lui. C'est de mes trois filles la plus proche de son père, mais aussi la plus agréable à vivre et la plus calme. Mais c'est aussi la plus renfermée, celle qui ne me dit presque rien.
Elle est si différente de Calamity et d'Ivory que je me demande parfois si elle appartient réellement à cette famille... mais quand je la voix qui regarde le prêt, quand elle contourne les cages des dragons, je sais bien qu'Ebony est de notre famille. Je suis sûr qu'elle est vouée à de grands choses.
      Ebony Deepgrave; bonnie&clyde.


La jeune fille de quatorze ans était droite, fière. À ses côtés, il semblait y avoir ses doubles, ses copies, parfaites et régulières. Aucunes des trois ne bougeaient. Derrière elles, il y avait une grande femme, brune aux longs cheveux bruns. Cette dernière pleurait à chaude larme et elle tamponnait vulgairement un mouchoir de dentelle blanc sur ses joues, comme pour sécher la pluie qui s'y abattait, mais rien à y faire, le flot salé ne voulait s'arrêter. Les quatre personnages, droits et crispés, étaient entourés d'une centaine de personnage tous aussi droits, tous aussi froids et sévères en ce jour grave. Hickok Deepgrave était mort, laissant derrière lui une femme et trois filles – des triplettes. On entendait déjà les commentaires sur l'enterrement de ce grand homme, le seul qui savait monter sur un dragon et le chevaucher, comme si l'animal et lui ne faisait plus qu'un. Il n'avait que quarante trois ans, appuya le prêtre qui récitait la prière alors que le cercueil descendait lentement dans la fosse. La mère redoubla dans ses pleurs et posa finalement son mouchoir contre ses yeux, ne cherchant plus à se retenir. Devant elle, les trois fillettes étaient partagées entre l'envie particulièrement fortes de pleurer et celle de restées dignes, jusqu'à la fin, et surtout devant les caméras sorcières qui dès demain mettrait en premières pages l'histoire de cet homme – de ce grand homme – mort durant une représentation devant le Ministre Slayer. L'adolescente du milieu – Ebony – semblait plus pâle que ses sœurs, et ses grands yeux fixaient devant elle. Elle regardait droit dans les yeux le garçon – l'adolescent lui aussi – qui la fixait à son tour. Clyde Despair avait perdu son père de la même manière, deux ans plus tôt. Les Deepgrave et les Despair étaient liés par l'amitié. Leur deux pères – Hickok et Cilus – étaient morts ainsi. La famille Despair comptait trois enfants – trois mâles – alors que la famille Deepgrave comptaient trois filles. Ils avaient tout pour eux... mais la longévité leur faisait défaut. On recouvrit le cercueil d'une pelleté symbolique et la mère des triplettes – Salinger – montra à ses filles la voiture qui les attendait. Ebony regarda sa mère avec des yeux suppliants et cette dernière posa son regard sur Clyde, l'enfant des Despair, et acquiesça. « Je te veux dans la voiture dans dix minutes, Bony. » L'adolescente de quatorze ans hocha la tête et se dirigea aussitôt vers son double masculin, Clyde, son éternel ami, son premier ami. Le plus ancien. Il écarta les bras en la voyant courir et elle se colla à lui, fermant les yeux, pleurant à chaudes larmes, sanglots qu'elle avait depuis trop longtemps retenu. Elle renifla et Clyde caressa ses omoplates, essayant de la rassurer.

« Je suis si désolé Bony... j'aurais jamais cru que ça puisse t'arriver à toi aussi... » L'adolescente renifla et se serra un peu plus contre lui. « Tu n'as pas pleuré durant la cérémonie. »
« Il y avait les caméras du Sorcier Mag... je voulais pas faire honte à Papa. »

Clyde la serra un peu plus contre lui. Il savait que quelqu'un prendrait une photo, que quelqu'un irait rapprocher les deux personnes, les deux familles, mais c'était comme ça. Ils avaient grandis ensemble, ils se comprenaient mieux que quiconque. Ivory, Ebony et Calamity d'un côté. Clyde, Custer et James. Les deux paires de triplet. Unique en leur genre.

« C'était un accident, Bony. Cela ne doit pas t'empêcher de garder ton rêve. »
« Je n'abandonne pas, Clyde. » Elle soupira, reniflant encore une fois. « Je veux devenir une Chevaucheuse moi aussi. »
« Je suis heureux de te l'entendre dire. » Il eut un sourire et caressa la tête de la jeune fille. « Je n'aurais pas aimé finir tout seul sur un pansedefer. »
« On montera ensemble? » Elle releva la tête, croisant son regard.
« Mh... » Il sembla réfléchir quelques secondes et eut un petit rire. « Je crois qu'il y aura assez de place pour deux. »

Il passa son pouce sur sa joue, écartant les larmes et elle eut un petit sourire alors que la voiture derrière eux klaxonnait déjà. Il la regarda et fit la moue, un peu dépité :

« Je crois que ta mère veut que vous rentriez au plus vite. »
« Je sais. » Elle soupira. « Elle veut que l'on fasse le banquet au plus vite. » Elle reporta son attention sur Clyde et plissa le nez : « Tu viens au banquet? »
« Maman a dit à la tienne qu'elle viendra. J'imagine que je viendrais. »
« Tu ne serais pas venu si Martha ne serait pas venu? »
« Si. » Il la serra contre lui, calme. « J'irais là où tu iras, Bony. »
« Tu m'en fais la promesse, mon Clyde? »
« Mon Clyde? » Il eut un petit rire. « Mon Clyde? »

Ebony se recula et le fixa, un petit sourire dédaigneux sur les lèvres – mais pourtant plein d'humour – et se retourna, marchant doucement vers la voiture, d'un air fière. Ebony était comme ça. Fière, droite, toujours digne. Une petite reine aux allures de garçon manqué avec son jeans et sa veste de jeans. Elle hurla, en ouvrant la portière de la berline noire.

« J'espère que tu seras au banquet. »
« Mon Clyde? »

Elle eut un petit rire triste et lui fit un doigt d'honneur, avant de refermer la porte sur elle, la faisant claquer. La voiture démarra et elle regarda ses deux soeurs qui retenaient – elles aussi – leurs pleures. L'une et l'autre retrouveraient bientôt leur « Clyde ». Elle soupira. Quel con ce Clyde...


_________________

    (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort.  venir

Revenir en haut Aller en bas
Phyllis O'Maclagen

Phyllis O'Maclagen

Points de Maison : : N/A
Messages : 209
Profession/Maison : 32
Patronus : un grand corbeau.

(v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. Empty
MessageSujet: Re: (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort.   (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. Icon_minitimeDim 30 Aoû - 0:43

MON CLYDE? (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. 52423 Validée jeune fille.
Roman: comment ça? J'ai jamais dit que j'aimais Aaron (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. 64429 c'est faux, Eurydice j'aime que toi j'te jure (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. 64429
narratrice: oui c'est ce qu'elle a dit, tu aimes pas Aaron.
Roman; je l'aime bien c'est juste qu'il me gonfle :__:


HUFFLEPUFF
{ wear }
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




(v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. Empty
MessageSujet: Re: (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort.   (v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
(v) ce qui ne te tue pas te rends plus fort.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATTENTION - CLIQUEZ ICI :: introduis-toi dans ce monde. :: présente ton personnage. :: bienvenue parmi nous.-
Sauter vers: