ATTENTION - CLIQUEZ ICI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
ATTENTION - CLIQUEZ ICI


 
AccueilAccueil  WELCOME!WELCOME!  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -65%
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
Voir le deal
209 €

 

 (v) enrique, ilario almadovar.

Aller en bas 
AuteurMessage
S.E.K.H

ABOVE & BELOW
the darkness.

ABOVE & BELOWthe darkness.
S.E.K.H

Points de Maison : : N/A
Messages : 63

(v) enrique, ilario almadovar. Empty
MessageSujet: (v) enrique, ilario almadovar.   (v) enrique, ilario almadovar. Icon_minitimeDim 26 Juil - 12:29

OO1. Si quelqu’un sait ton nom, il a une arme contre toi.


    (v) enrique, ilario almadovar. Xkxcmt



    NOM : Almadovar. Un prénom au consonance hispanique. C'est un nom vieux comme le monde, vous direz, Enrique. Un nom de famille classe pour une famille aussi prestigieuse dans le sud de l'hémisphère.
    PRENOM(S) : Enrique, en premier nom. Il signifie roi & maison. Il est d'origine germanique, avant d'être espagnol. Ilario est son second nom. Il signifie joyeux. Des prénoms qui ont, bien entendu, affectaient le caractère de cet homme.
    AGE : Il a 42 ans. Né un 1er Février 1966.
    ORIGINE(S) : Assez varié... Hispano-italien. Avec quelques zestes américains. Néanmoins, rien n'explique sa raison pour vivre en Angleterre.
    PROFESSION : Directeur de Serpentard, et professeur de métamorphose.
    ETAT CIVIL : Divorcé.



OO2. L'histoire nous façonne, les souvenirs nous construisent.

    glisse la roulette de ta souris. Et lis. aha.

OO3. Nous avons les moyens de vous faire parler.


    Quelle forme prend votre Epouvantard ? l'épouvantard d'Enrique représente une cage où il se voit croupir durant des millénaires, sans jamais pouvoir en sortir.
    Que verriez-vous dans le Miroir du Risèd ?
    Où transplaneriez-vous si vous en aviez la possibilité ? dans un bordel. Non, Enrique est quelqu'un de raffiné. Cependant, si il transplanerait pour aller dans un endroit en particulier, histoire d'échapper à sa vie l'espace d'un court moment, il retournerait au Mexique voir sa famille.
    Quelle forme prend votre Patronus ? Il prend la forme d'un loup. Un loup au poil argenté, d'une posture particulièrement gracieuse et charismatique. L'un de ses loups que l'on trouve généralement en tête de meutes.
    Quel est votre sortilège favori ? Bloclang.
    Quel est celui qui vous terrifie le plus ? Sa mère.
    Qu’avez-vous ressenti en entrant à Poudlard ? Euh... Libération. Il en avait marre d'avoir ses parents sur le dos... 'fin, c'était le début de l'adolescence, aussi. Puis... Cette époque remonte à loin, maintenant.
    Quelle forme de magie vous attire le plus ? Celle qui est rapide, mais efficace.
    Appréciez-vous la discipline ? Seulement sa discipline. Ce qui est déjà suffisamment demandé.
    Quelle est la pureté de votre sang ? On ne pose pas cette question à un Almadovar.


OO4. Vous ! Oui, vous !


    PSEUDONYME, PRENOM : benjamin, Zero.
    AGE : 19 ans.
    COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? QU’EN PENSEZ-VOUS ? euh...
    LE MOT DE LA FIN ? bah...


Dernière édition par Enrique I. Almadovar le Mer 5 Aoû - 16:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
S.E.K.H

ABOVE & BELOW
the darkness.

ABOVE & BELOWthe darkness.
S.E.K.H

Points de Maison : : N/A
Messages : 63

(v) enrique, ilario almadovar. Empty
MessageSujet: Re: (v) enrique, ilario almadovar.   (v) enrique, ilario almadovar. Icon_minitimeDim 26 Juil - 18:35


Le pouvoir d'une femme.

- Maman ? Pourquoi Papa a été arrêté ?
- Parce qu'il a protégé notre famille.
- Mais...
- Il a tué. Il a tué beaucoup de sorciers qui nous voulaient du mal.
- Alors pourquoi ?
- ...

... Parce que le ministère est corrompu mon fils. C'était la pensée qu'elle avait eut alors qu'il la regardait de ses yeux pleins d'innocence, les larmes coulant de temps à autres de ses yeux bruns. Elle lui prit doucement la main, avant de rabattre le capuchon sur le visage de son fils, puis du sien. Elle se releva doucement, laissant apercevoir à son fils, l'espace de quelques instants, la baguette qu'elle tenait dans sa main. Une arme d'une beauté simple, mais qui laissait échapper de légères étincelles d'argent. Enrique s'essuya rapidement les joues, avant de suivre sa mère dans les rues sombres, sous une nuit sans lune, de la ville de Cancùn. Leur pas se faisait à peine entendre sur le pavé blanc. Mais elle avançait d'un pas sûr, observant délicatement chaque rue du coin du mur, à chaque fois qu'ils entraient dans une nouvelle rue. Enfin, elle passa doucement sa main sur le crâne de son fils, avant de le pousser en avant. Il se mit à courir, se cachant rapidement derrière une poubelle. Des pas se firent entendre, en plus de ceux de sa mère. Elle était en plein milieu de la rue, et il entendit :

- Tu ne peux nous fuir, tu sais... Ton époux est entrain de vivre un enfer dans le désert du Nevada...
- Oh si... Que je peux. Ta plus grande erreur, Eskobar est de sous-estimer une femme.
- Pff... Vous êtes toutes pareils... Avec une grande gueule, mais pas grand chose d'autres...
- Pourquoi crois tu que la Bible, elle même, met en garde ses fidèles de nous, les femmes ?

Enrique eut un léger sourire. Ah, sa mère... Il entendit l'homme, Eskobar, crachait au sol. Puis, 'Rico se redressa doucement, observant la scène devant lui. Sa mère avait repoussé son capuchon, dévoilant sa beauté de vélane. Son regard était fier, et son nez légèrement relevé, avait quelque chose d'arrogant. Tout se passa très vite. Alors qu'Eskobar lançait un sort, Maria, la mère d'Enrique, invoqua de sa baguette un bouclier d'un aura argenté. Le sort ricocha pour aller exploser une vitre d'un magasin. Puis, sa mère passa à l'offensive. En l'espace de quelques instants, la beauté prodigieuse de sa mère devint vulgaire, violente et... Horrible, même si Enrique ne l'avouerait jamais. De sa main de vélane, elle fit jaillir une poignet de flammes qu'elle lança sur Eskobar, qui invoqua l'aguamenti de sa baguette. Sa mère profita de la vapeur pour transplaner et réapparaître derrière Eskobar. Elle brandit sa baguette juste sous le menton de l'homme et elle lui dit :

- La plus grande erreur d'un homme est de sous-estimer une femme. Le plus grand point fort d'une femme, est de protéger l'être le plus pur et le plus chère à son coeur. Tu es mort, Eskobar.

Un instant passa, et au moment où Eskobar se mettait à hurler de rage, On entendit :

- Avada Kedavra !

Le sort jaillit. Le corps d'Eskobar atterit dix mètres plus loin, après que le flash vert soit passé, mort. La vie l'ayant quitté peut être... Deux secondes après avoir quitté le sol.


Revenir en haut Aller en bas
S.E.K.H

ABOVE & BELOW
the darkness.

ABOVE & BELOWthe darkness.
S.E.K.H

Points de Maison : : N/A
Messages : 63

(v) enrique, ilario almadovar. Empty
MessageSujet: Re: (v) enrique, ilario almadovar.   (v) enrique, ilario almadovar. Icon_minitimeLun 27 Juil - 15:51


La familia.


On tape à la porte. Doucement, presque de manière féline, la mère d'Enrique, se lève. Cela faisait maintenant quelques jours qu'elle ne cessait de faire des cauchemars sur les deux êtres qui lui tenaient le plus à cœur. Son mari, Miguel, dit el loco et de son fils, Enrique, fils du très grand sorcier cité auparavant. Elle lui imposa le silence du regard, portant son index à la hauteur de ses lèvres. Elle sortit délicatement sa baguette de son chemisier, d'entre ses seins. Elle posa la main sur l'encadrement de la porte non existante, puis disparut dans le hall d'entrée. Enrique n'osait bouger. Il était là, posant délicatement son feutre, tendant l'oreille, se préparant à courir au cas où il y avait du grabuge, comme sa mère le lui avait maintes et maintes fois dit. Mais rien de tout cela se fit entendre. Au contraire, il resta dans le plus grand des silences.

Maria avait ouvert la porte délicatement, sa baguette pointé directement vers la personne qui se présentait à la maison. Mais rien de tout ce qu'elle avait prévu ne se passa. Elle laissa tomber sa baguette au sol, ses genoux lâchèrent, tombant sur ces derniers, regardant la personne avec des yeux débordants d'un amour sans borne. Elle avait l'air effondré. Effondré de soulagement. C'était du moins ce que voyait Enrique, qui s'était approché suffisamment pour ne voir que cette dernière. Elle ne disait rien. Observant la personne, ses yeux débordant d'amour. 'Rico vit une main effleurait la joue de sa mère. Il fronça les sourcils, puis, il s'avança doucement. Sa mère leva ses mains, saisissant celle de l'homme, la collant contre elle avec passion, et délicatesse. Enrique s'approcha doucement, posant à son tour sa main sur l'encadrement de la porte, avant de lever son regard vers l'homme, bouche-bée.

- Papa... ?

Ce fut autours de son père de se baisser, de s'agenouiller, mais cette fois, vers son fils qu'il enlaça dans ses bras, comme l'un des trésors des plus précieux que ce dernier voulait. Enrique n'y croyait pas. Cela faisait presque 5 ans qu'il vivait en Angleterre, avec sa mère, l'impression que plus jamais son père ne reviendrait un jour. Le considérant presque comme.... Mort. Au bout de quelques minutes, alors que l'odeur de son père, bien que crasseuses et transpirantes à cause de sa longue captivité dans la prison mexicaine, commençait à lui faire comprendre qu'il ne vivait pas du tout un rêve, il enlaça, à son tour, son père de toutes ses forces, tant et si bien que son père eut un léger gémissement de douleur avant de le serrer tout aussi fort, se levant doucement pour le serrer contre lui.

- Papa est revenu, mon fils.
- Tu les as tous tué ?
- Non. Tes oncles m'ont aidé à fuir.
- Cool !

Ils se regardèrent longuement droit dans les yeux, avant que finalement, Enrique ne baisse son regard, intimidé, avant de dire, un sourire sur ses lèvres.

- Papa...
- Oui ?
- Tu sens pas bon.

Et les trois parents éclatèrent de rire. Miguel le posa par terre, la douleur commençant à lui faire suffisamment mal pour qu'il cesse le moindre effort. Maria attrapa le petit vers elle avant de lui embrasser le front.

- Va aider ton père a retiré ses vêtements. Je vais lui préparer un bon bain chaud. On va le soigner, d'accord ?
- Oui.

Enrique tendit la main à son père. Ce dernier la saisit délicatement, tout en s'aidant de l'autre pour se maintenir debout, en s'appuyant sur le mur. Ils prirent la direction de la chambre des parents. Enrique se sentait, enfin, complet.


Revenir en haut Aller en bas
S.E.K.H

ABOVE & BELOW
the darkness.

ABOVE & BELOWthe darkness.
S.E.K.H

Points de Maison : : N/A
Messages : 63

(v) enrique, ilario almadovar. Empty
MessageSujet: Re: (v) enrique, ilario almadovar.   (v) enrique, ilario almadovar. Icon_minitimeMar 4 Aoû - 13:53


Ce collège que l'on nomme...
... Poudlard.


Poudlard... Lorsque sa mère et son père interceptèrent la fameuse lettre qui lui remirent en main propre lors d'un petit déjeuner ordinaire, Enrique en avait sauté de joie. Il fallait dire ainsi... Qu'il n'aurait plus sa petite soeur de quatre ans qui la collerait comme une verrue à un emplâtre, et qu'il serait libre de tous ses mouvements sans que sa mère ne lui lance un regard particulièrement mauvais ou que les pieds de son père ne se retrouve sur ses fesses après avoir fait mal à sa soeur car cette dernière ne cessait de lui piquer ses affaires (surtout son petit balai de quidditch). Quoiqu'il en soit, son entrée à Poudlard se fit de la meilleure façon qu'il soit : son voyage en train se déroula parfaitement bien (comme voulez vous que cela se passe mal avec Knox et Alicante en meilleur ami ?), sa répartition sans problème (envoyé à Serpentard avec ces meilleures amis), et la connerie dont ils faisaient preuve. Quoiqu'il en soit, on ne peut pas dire qu'il est passé une sale scolarité, bien au contraire. De tout petit, tout le monde l'aimait. Son sourire était à tombé, et devant sa bouille d'ange, aucun professeur (à part le professeur aigri de la bande) ne pouvait lui tenir rigueur de ses conneries. Alicante et Knox étaient toujours à le suivre, ou à trouver des conneries plus ou moins amusantes dans lesquels Enrique suivait, et les lettres envoyés à ses parents se révélèrent être au nombre de 3 par an. Ce qui est déjà pas mal. Concernant les cours, Enrique savait comment se débrouiller sans avoir à travailler comme un Poufsouffle. Il avait de bonnes notes de partout, ce qui était déjà suffisant. Il n'allait pas se forcer à être le meilleur... Il savait déjà qu'il était le meilleur. Alors à quoi bon tenter de prouver qu'il était le meilleur ? Et enfin, pour finir... Question filles, c'était un as de la séduction. C'en est toujours un, voyez vous... Ce n'est pas de sa faute si il est l'un des célibataires les plus en vue de la population sorcière, de nos jours. Bref. A Poudlard, c'était un vrai cœur d'artichaud (vraiment qu'à Poudlard ?). Il ne cessait de changer et de changer de copines (oh, il n'a jamais réellement joué avec popol avec une fille avant sa dernière année et d'ailleurs, c'est la mère de sa fille, Ashton), mais comme il disait, il fallait qu'il les essait toutes pour savoir ces goûts. Chose qu'Alicante et Knox ne démentirent jamais, trouvant cette excuse parfaitement recevable à la cours des bourreaux des cœurs. Vers la fin de ses études, sa soeur entra également à Poudlard, entrant dans la maison Serdaigle.


Revenir en haut Aller en bas
S.E.K.H

ABOVE & BELOW
the darkness.

ABOVE & BELOWthe darkness.
S.E.K.H

Points de Maison : : N/A
Messages : 63

(v) enrique, ilario almadovar. Empty
MessageSujet: Re: (v) enrique, ilario almadovar.   (v) enrique, ilario almadovar. Icon_minitimeMer 5 Aoû - 4:42


Enrique God...
... saves us.


Oui, oui. Depuis sa sortie de Poudlard, Enrique n'a pas vraiment chômé. Après avoir choqué de manière plutôt agréable son professeur de métamorphose, lors des examens aux A.S.P.I.Cs, ce dernier se lança dans des études poussés dans ce domaine-là, décidant que le moment était venu, pour lui, de se trouver un but dans la vie. Chose qui ne put pas si dur à faire, lorsque l'on sait que ses professeurs lui avaient pratiquement donné toutes les cartes en main. Son père n'en était que plus fier, et il n'hésita pas une seule seconde à enchaîner deux boulots pour l'aider à payer ses études. Néanmoins, une grande dispute éclata lorsqu'Enrique leur annonça qu'il allait être Papa d'une petite fille qu'il nommera Ashton. Son père vociféra longtemps. Mais finalement, il ravala sa salive, et accepta le faite que son fils assume ses actes. Lui ayant juré qu'il n'arrêterait pas ses études, Enrique tenta tant bien que mal de partir dans tous les congrès possibles, avant de devenir Métamorphomage de son état. J'entends par là, un mage réputé dans la branche de la métamorphose. Non, la capacité magique. Enrique acquérit ce titre vers l'âge de ses 30 ans. Peu de temps avant son entrée à Poudlard. Tentant d'être le plus souvent là pour sa fille, chose bien difficile, il parcourut les plus grandes cités sorcières : Babylone, New Dehli, Cancùn, Salem, le Caire, Tokyo, et j'en passe... Revenu à Londres, il fut appelé par le professeur Scylence à intégrer la grande école de Poudlard. Contrairement à Alicante qui était devenu une Langue de Plomb émérite, et Knox un auror réputé pour être douteux, Enrique devait se lancer dans une carrière pédago-administrative. Ce n'est que bien plus tard qu'il obtint la direction de Serpentard. Entre temps, sa petite a grandit, mais son couple n'a pas tenu. Et de part ses absences répétés, c'est sa mère, son ex-épouse, qui obtenu la garde d'Ashton. Ce qui lui permit par la suite de fréquenter le monde mondain... Le gratin de la sorcellerie. D'où le fait qu'il soit si connu, tant pour ses exploits et écrits en métamorphose, que pour son sourire... Enrique... C'est un homme d'une grande finesse. Apprenez le connaître.

(v) enrique, ilario almadovar. 2iu5c7q

L'un de ses meilleurs amis. Knox n'est autre qu'un Auror de 42 ans, dont la vie n'est que luxure, doute et délinquance. Ses supérieurs ont du mal à le suivre, et il semblerait bien plus noir qu'on ne le pense... Néanmoins son chef reste de marbre lorsqu'on lui pose des questions sur l'intégrité de ce dernier. Enrique a une totale confiance en ce dernier, et ce dernier le lui a mainte fois prouvé qu'il n'avait pas tord. Knox est un homme avec des principes assez particulier. Sa vie est d'une décadence et d'un compliqué... Enrique et Alicante ont parfois du mal à le suivre.

(v) enrique, ilario almadovar. Ot2lnd

Son deuxième meilleur ami. Alicante, c'est Alicante. Un monde. Le décrire est tout aussi complexe qu'Enrique et Knox. Pourtant, lorsqu'on le regarde, on sait à peu près quel genre de personnage c'est. Mais c'est faire erreur... Car il est un peu trop subtil, et toujours entrain d'intriguer. Alicante... C'est le genre de gars à se taper 4 ou 5 nanas dans une même soirée, ensemble... Ou pas, et à rentrer dormir auprès de sa femme (il n'en a pas ! - Que dieu me garde ! s'écrie Alicante ) et faire comme si de rien n'était. Ou voler sans le moindre état d'âme parce qu'il le voulait. Alicante est d'origine gitane. Du sud de l'andalousie. C'est un homme assez... On pourrait facilement le prendre pour un fantasme, en réalité.


Revenir en haut Aller en bas
Phyllis O'Maclagen

Phyllis O'Maclagen

Points de Maison : : N/A
Messages : 209
Profession/Maison : 32
Patronus : un grand corbeau.

(v) enrique, ilario almadovar. Empty
MessageSujet: Re: (v) enrique, ilario almadovar.   (v) enrique, ilario almadovar. Icon_minitimeMer 5 Aoû - 15:44

Validé très cher, tout d'abord je tiens à dire que ton comportement amoureux n'est pas bien du tout monsieur Almadovar XD --->

Bon allez t'es validé (v) enrique, ilario almadovar. 597277

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




(v) enrique, ilario almadovar. Empty
MessageSujet: Re: (v) enrique, ilario almadovar.   (v) enrique, ilario almadovar. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
(v) enrique, ilario almadovar.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATTENTION - CLIQUEZ ICI :: ... petite pause aux trois balais. :: la pensine aux rps. :: les anciennes fiches.-
Sauter vers: